BIEN SE NOURRIR EN AFRIQUE

BIEN SE NOURRIR EN AFRIQUE

Menu

Faim et malnutrition: un problème de pauvreté.

18 Dec 2020
La sécurité alimentaire et la nutrition dans le monde
La sécurité alimentaire et la nutrition dans le monde

Ce que les gens mangent ...

Ce que les gens mangent et la façon dont ces  aliments sont produits ont non seulement  une incidence sur leur santé, mais ont  également d’importantes répercussions sur  l’état de l’environnement et sur le changement climatique. Le système qui  sous-tend les modes actuels
de  consommation alimentaire dans le monde  est responsable de 21 à 37 pour cent des  émissions totales de gaz à effet de serre  d’origine anthropique, c’est-à-dire  provenant de l’activité humaine, ce qui en  fait un facteur majeur de changement  climatique, même sans tenir compte des  autres effets sur l’environnement.



Pour le présent rapport, une nouvelle  analyse estime les coûts sanitaires et  climatiques de cinq modèles d’alimentation  différents: un régime de référence (REF), qui  représente les modèles de consommation  alimentaire actuels, et quatre modèles  alternatifs d’alimentation saine qui  intègrent des considérations de durabilité, à savoir:

-un régime flexivore à prédominance  végétale qui inclut des quantités faibles à  modérées d’aliments d’origine animale  (FLX);
-un régime piscivégétarien basé sur  l’aquaculture durable qui inclut des  quantités modérées de poisson, mais pas  d'autre chair (PSC);
-un régime végétarien  qui inclut des quantités modérées de  produits laitiers et d’œufs, mais pas de  poisson ni d'autre chair (VEG);
-un régime  entièrement végétalien qui repose sur une  variété de fruits et légumes, de céréales  complètes et de sources de protéines  végétales telles que les légumineuses et les  noix (VGN).

De nombreux pays à faible revenu, dont  les populations souffrent déjà de carences  en nutriments, pourraient devoir  augmenter leur empreinte carbone pour  répondre d’abord aux besoins  alimentaires recommandés et atteindre  les objectifs nutritionnels, y compris ceux  relatifs à la dénutrition. D’autre part, il  faudra que d’autres pays,
notamment ceux  à revenu intermédiaire de la tranche  supérieure et à revenu élevé, où les  régimes alimentaires dépassent les  besoins énergétiques optimaux et où les  populations consomment plus d’aliments  d’origine animale que nécessaire,  modifient profondément leurs pratiques  alimentaires et, de manière systémique,  la production, l’environnement et le  commerce alimentaires.

Une diversification insuffisante en faveur de  la production de produits horticoles, de  légumineuses, de produits de la pêche  artisanale, de produits de l’aquaculture, de   bétail et  d’autres  produits nutritifs   limite  également l’offre d’aliments diversifiés et  nutritifs sur les marchés, ce qui entraîne  une hausse des prix des denrées. Des  systèmes de production diversifiés et bien  intégrés ont non seulement l’avantage  d’accroître la disponibilité d’aliments  nutritifs, mais aussi d’aider les populations  vulnérables à mieux résister aux chocs  climatiques et financiers et à réduire les  variations saisonnières de la production  alimentaire.

Rapport téléchargeable à l'adresse:

13 Jul 2020
Sécurité alimentaire et nutrition dans le monde
Sécurité alimentaire et nutrition dans le monde

L’ONU a publié ce jour ...

...la dernière édition de son rapport sur « L’état de la Sécurité alimentaire et de la Nutrition dans le monde ». Ce document de 320 pages est divisé en deux parties :

         1-Sécurité alimentaire et nutrition dans le monde en 2020;

         2-Transformer les Systèmes alimentaires pour offrir à tous une alimentation saine et abordable.

Les aliments doivent avoir de bonnes qualités nutritionnelles. Un grand nombre de familles n’ont pas les moyens financiers pour accéder à une alimentation bonne pour la santé. La malnutrition se manifeste alors de différentes façons : dénutrition, carences diverses, surpoids et obésité. Les enfants sont les premières victimes.

Selon les auteurs du rapport, une alimentation saine, suffisamment riche en protéines, en vitamines, en fer et autres substances indispensables, coûte environ 10 USD par personne et par jour. 

En Afrique subsaharienne 57 pour cent de la population n’a pas accès à une alimentation saine. Environ un quart des enfants de moins de cinq ans souffrent d’un retard de croissance, trop petits ou trop maigres.

Rapport téléchargeable à l’adresse:

 https://www.fao.org/3/ca9692en/online/ca9692en.html#