BIEN SE NOURRIR EN AFRIQUE

BIEN SE NOURRIR EN AFRIQUE

Menu

L'équilibre alimentaire:macronutriments

Sommaire

Alimentation saine/alimentation équilibrée.
L'exemple de l'eau.
Les glucides proviennent des plantes.
L'équilibre énergétique.
Besoins en protéines.


Commentaire

Les 2 expressions -alimentation saine, alimentation équilibrée – sont employées. Il faut les distinguer l'une par rapport à l'autre.

Une alimentation saine ne présente pas de risque de maladie. Une alimentation malsaine présente des risques. Par exemple une consommation exagérée de graisses saturées facilite l'obésité.

Une alimentation équilibrée maintient le corps et l'esprit en bonne forme : les sportifs ont de bonnes performances, les travailleurs supportent la fatigue, les mères de famille élèvent bien leurs enfants, ceux-ci ont de bons résultats scolaires.

Source : OMS,Alimentation saine,principaux faits, 23 octobre 2018

www.who.int/news-room/fact-sheets/detail/healthy-diet


L'eau, un aliment équilibré
L'eau, un aliment équilibré

L'eau, un aliment équilibré

L'eau est indispensable à la vie. L'organisme d'un adulte de 65 Kg a un besoin quotidien de 2 à 3 litres d'eau, fournis par:

-les boissons, environ 1200 g/jour (1,2 litre/jour);

-l'eau des aliments solides, environ 900 g/jour;

-l'eau produite par les transformations chimiques (métabolisme) des aliments, environ 300 g/jour.


Le corps d'un adulte de 65 Kg contient en moyenne 60 % d'eau, soit 38 à 40 Kg d'eau. A poids constant, c'est-à dire sans croissance, sans amaigrissement, cette quantité est constante: la quantité d'eau qui entre journellement dans le corps est égale à la quantité qui en sort. le bilan de l'eau est équilibré.

L'eau en équilibre entre les + et les -

L'eau qui entre dans le corps apporte les éléments indispensables à la vie:

-nutriments solubles (sucres, protéines);

-sels minéraux et vitamines.

Elle circule librement entre les différents compartiments du corps. Ce sont les membranes de séparation des compartiments qui font le tri entre les éléments qu'ils absorbent et ceux qu'ils rejettent.


L'eau qui sort évacue les éléments excédentaires et les déchets issus de l'utilisation des nutriments (métabolisme).


La rupture des équilibres de l'eau se rencontre dans des maladies trés graves:

-maladies rénales (*);

-choléra;

-toutes sortes de diarrhées (*);

-dysentrie.


(*) Les maladies rénales sont parmi les principales causes de mortalité dans le monde, avec 1,3 millions de décès par an. Les maladies diarrhéiques font 1,5 million de décès par an.

Source: OMS, 2019; Les 10 principales causes de décès dans le monde.

Assimilation chlorophyllienne
Assimilation chlorophyllienne

Les glucides proviennent des plantes

Les feuilles des plantes vertes effectuent la décomposition de l'eau sous l'effet de la lumière qu'elles reçoivent.




L'eau est décomposée en ses éléments primitifs :

                                              l'hydrogène H,

                                              et l'oxygène O.

L'oxygène est renvoyé dans l'atmosphère tandis que l'hydrogène se fixe sur le gaz carbonique CO2 contenu dans l'air et absorbé par les feuilles.

Ensuite une série de réactions internes donne naissance au glucose, de formule C6H12O6, et aux autres glucides.

Réserves d'énergie

Dans le règne végétal, les glucides constituent des substances de réserve d'énergie.

Exemples:

  • Glucose, fructose, saccharose des fruits,
  • Amidons des céréales et des tubercules,
  • Glucides complexes du bois.


Les lipides sont particulièrement nombreux chez les végétaux. Ce sont essentiellement des substances de réserves.

Pour n'en citer que 3 parmi des centaines:

  • Huiles de palme, d'arachide, de soja.

Le monde animal renferme lui aussi un grand nombre de lipides de réserve:

  • Huiles et graisses des poissons et des animaux


Un peu de biochimie

Le gaz carbonique CO2 est incombustible, parce qu'il est « saturé » en oxygène, avec 2 atomes d'oxygène O pour 1 atome de carbone C.

Le glucose a pour formule C6 H12 06, donc 1 atome d'oxygène pour 1 atome de carbone. Il n'est pas saturé en oxygène. Sa combustion libère de l'énergie. C'est un réservoir d'énergie.

Il en va de même pour les lipides qui sont constitués de longues chaînes carbonées très combustibles.

Le besoin en oxygène du corps humain correspond au « quotient respiratoire » des aliments. C'est une forme de combustion, trés complexe.

Différentes formes d'énergie
Différentes formes d'énergie

L'unité d'énergie

Qu'il s'agisse de l'énergie solaire captée par les plantes (1),

de la chaleur de combustion d'un feu de bois (2),

du tavail mécanique fourni par un moteur (3),

ou des multiples fonctions du corps humain (4),

il n'y a qu'une unité pour mesurer des quantités d'énergie :

la calorie , et son multiple la kilocalorie Kcal ( = 1000 calories) ,

ou son équivalent mécanique,

                                   le joule et le kilojoule Kj (= 1000 joules).


Les physiciens, les chimistes, mais aussi les mécaniciens, les électriciens, utilisent l'unité d'énergie qui leur convient, à savoir :

1 calorie = 4,18 joules,

1 Kcal = 4,18 Kj .

Les nutritionnistes utilisent indifféremment l'une ou l'autre de ces expressions.

Physiologie de la nutrition
Physiologie de la nutrition

Répondre aux besoins du corps humain

  • Le cerveau: influx nerveux et connections (électrochimie).
  • Le cœur: circulation sanguine (travail mécanique).
  • Les poumons: échanges gazeux (réactions biochimiques).
  • Le foie: nombreuses réactions biochimiques.
  • L'estomac, les intestins: brassage des aliments travail mécanique) et réactions biochimiques.


L'inventaire des organes est loin d'être complet. Il faudrait ajouter les muscles, le squelette, les organes sensoriels, les glandes endocrines, etc.

Les besoins sont multiples parce que les fonctions sont multiples. Ils sont couverts par les apports d'aliments. Les nutrionnistes raisonnent globalement. Par exemple : « un adulte a besoin de 2000 à 3000 Kcal par jour, selon son niveau d'activités ».

Cette simplification ne supprime pas la nécessité de diversifier les aliments de manière à apporter à chaque organe ce dont il a besoin pour accomplir sa mission.

Masse grasse, masse musculaire, eau corporelle
Masse grasse, masse musculaire, eau corporelle

L'énergie vitale: équilibre des + et des -

Les aliments apportent des glucides et des lipides qui, aussitôt ingérés, absorbés, sont transformés et stockés dans les différents compartiments de l'organisme. Le glucose est au centre de ces transformations.

Les aliments fournissent l'énergie + nécessaire, tandis que les transformations qu'ils subissent utilisent cette énergie, avec le signe - .

Les protéines participent  aussi à ces échanges d'énergie, mais leur rôle ne s'arrête pas là. On les retrouvera plus tard.

Commentaire
ll y a dans ce texte 3 mots clés : glucides, glucose, lipides.
Glucides : ce terme recouvre un vaste ensemble de composés issus pour la plupart du monde végétal. Seuls sont digérés les glucides simples : sucres des fruits et légumes, amidons des céréales et des tubercules.
Glucose : absorbés par l'intestin, les produits de la digestion sont aussitôt transformés en glucose.
Lipides : huiles et graisses apportées par les aliments et absorbées au niveau de l'intestin à l'état d'acides gras qui vont être transformés en  d'autres acides gras humains.
Noter que le glucose est au centre de toutes les transformations, y compris celles des acides gras.
Noter qu' "énergie +  et énergie - " ont pour synonymes, respectivement "anabolisme" et "catabolisme" .

Fonctionnalités des protéines

Le corps humain contient des milliers de protéines avec chacune des fonctions spécifiques :

  • la formation des cellules, des tissus, des organes ;
  • le transport de substances par le sang et la lymphe ;
  • la défense contre les agents pathogènes et les substances étrangères ;
  • le bon fonctionnement des hormones ;
  • la production d'enzymes ;
  • la force musculaire ;
  • les réserves d'énergie musculaire.


En résumé, des besoins diversifiés qui demandent une alimentation diversifiée et équilibrée.

Besoins en protéines

Besoins Qualitatifs:

-acides aminés issus des denrées alimentaires végétales et animales;

-acides aminés essentiels qui doivent être apportés par une alimentation équilibrée.  Il faut veiller à ce que les acides aminés essentiels soient fournis en quantités suffisantes par les repas.

Remarque : les acides aminés issus de la digestion des aliments sont ré-organisés pour constituer les protéines humaines capables d'assurer leurs différentes fonctions dans l'organisme.

Besoins quantitatifs:
il y a une perte de protéines sous forme d'urée et de créatinine. Elles doivent être remplacées par l'alimentation. Le besoin quantitatif est de 0,8 à 1 gramme de protéine alimentaire par jour et par Kilo de poids du corps.

Remarque: les acides aminés inutilisés sont:
-soit dégradés dans les muscles pour former la créatinine,
-soit retransformés en glucose, principalement dans le foie, avec perte d'urée.

Conclusion

L'équilibre alimentaire est important pour la santé publique, en contribuant à la prévention de maladies non transmissibles (diabète, obésité, insuffisance rénale).

Il s'obtient en diversifiant l'alimentation pour apporter à l'organisme  les nutriments nécessaires à son fonctionnement :  énergie, croissance et reproduction.

L'équilibre alimentaire doit respecter des normes.
-Concernant l'énergie,
pour un adulte : 2000 à 2500 kilocalories par jour,
       dont 50 à 55 % fournies par les glucides,
                30 à 35 % fournies par les lipides,
                        15 % fournies par les protéines.

( 1 gramme de glucides ou de protéines fournit 4 Kcal ;
1 gramme de lipides fournit 9 Kcal)


-Un apport de protéines végétales et animales de 0,8 à 1 gramme par Kilo de poids corporel.
-Des apports suffisants en vitamines et minéraux.

Ces recommandations supposent que les marchés soient approvisionnés en denrées alimentaires diversifiées.
(Source : FAO ; La situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture ; novembre 2021)