BIEN SE NOURRIR EN AFRIQUE

BIEN SE NOURRIR EN AFRIQUE

Menu

L'équilibre alimentaire: masse grasse, masse musculaire

Equilibre alimentaire/équilibre corporel


                             Sommaire

Approche énergétique

Mesures internes de l'équilibre corporel

Exemple de résultats des tests

Conclusion

                             Introduction

Quand on prend un repas, on ne sait pas exactement comment les éléments chimiques absorbés se répartissent entre les différents organes du corps.

On simplifie le problème en considérant que le corps est divisé en deux parties :

  • Une partie pauvre en eau, « masse grasse »,
  • Une partie riche en eau, « masse musculaire ».

Les aliments ingérés sont décomposés en éléments simples qui se répartissent entre les deux masses.

Deux équilibres trés différents

  • Équilibre alimentaire :

Glucides 50 % de l'apport énergétique journalier

Lipides 35 % de l'apport énergétique journalier

Protéines 15 % de l'apport énergétique journalier


  • Équilibre corporel :

Glucides 1,5 % des réserves énergétiques corporelles

Lipides 81,0 % des réserves énergétiques corporelles

Protéines 17,5 % des réserves énergétiques corporelles


  • Les aliments consommés dans la journée ont un apport énergétique qui correspond aux besoins de l'organisme, par exemple 2500 Kilocalories pour un adulte de 70 Kg ayant une activité moyenne.


Aussitôt aprés la prise d'un repas, les aliments sont transformés en réserves énergétiques, principalement des lipides (masse grasse) et des protéines (masse musculaire), et un peu de glucides sous forme de glycogène dans le foie et les muscles.

Tout au long de la journée, les réserves sont consommées, d'abord le glycogène, puis les graisses et ensuite les protéines.

Le glucose sanguin est la plaque tournante de ces consommations.

L'équilibre corporel consiste à maintenir constantes les réserves énergétiques en prenant des repas équilibrés.


IMC Masse grasse Masse musculaire
IMC Masse grasse Masse musculaire

Deux types de tests

Mesures externes

L'indice de masse corporelle IMC permet d'évaluer les risques pour la santé liés au surpoids (IMC supérieur à 25), ou à la maigreur (IMC inférieur à 18,5). Entre 18,5 et 25, la corpulence est normale, résultat d'un régime alimentaire équilibré.

La mesure de l'IMC est un test rapide et peu coûteux, mais il ne permet pas d'identifier les causes du surpoids ou de la maigreur.

(Rappel : IMC = Poids Kg / Taille m / Taille m)


Mesures internes

Savoir ce qui se passe à l'intérieur du corps -autrement dit: évaluer le devenir des aliments consommés- est un objectif difficile à atteindre. Cependant il existe des appareils qui permettent d'évaluer l'évolution des masses grasse et musculaire.

Impédance, masse grasse, masse musculaire
Impédance, masse grasse, masse musculaire

Impédancemètrie des masses corporelles

Il s'agit de la mesure de la résistance électrique des masses corporelles.

Principe de la mesure.

Un courant électrique issu d'une batterie +− :

  • traverse difficilement un amas de graisse (en jaune sur la figure),
  • traverse plus facilement des cellules musculaires ( en orange),
  • et encore plus facilement le liquide aqueux dans lequel les cellules baignent (liquide intersticiel).



En mesurant l'intensité des courants électriques qui traversent le corps, on peut ainsi déterminer le poids des masses grasse et musculaire, et celle du liquide intersticiel (en bleu).

Impédancemètrie
Impédancemètrie

Dispositif de mesure


On mesure les composantes de courants électriques très faibles envoyés dans les organes entre les points A et B, puis C et D, puis A et C.

Un logiciel de calcul analyse ces données et affiche les poids des masses grasse et musculaire, ainsi que la répartition de l'eau entre l'intérieur et l'extérieur des cellules des tissus corporels.


Balance avec mesure d'impédance
Balance avec mesure d'impédance

Matériel de mesure

Partie gauche de la figure

L'appareil de mesures comporte un plateau de pèse-personne surmonté d'une colonne.

En haut de celle-ci, la console de commande et l'écran d'affichage des résultats du test.

En haut sur les côtés de la colonne, les harnais dans lesquels le patient enfile ses poignets.

Partie droite de la figure

Les pieds du patient reposent sur des plaques conductrices du courant électrique envoyé par la console. Le retour du courant électrique se fait par des conducteurs situés dans les harnais.

Le test se fait sans piqûre et sans produit consommable. Les résultats sont instantanés.

Résultats des mesures

La mesure de l'impédance (=résistance au passage de courants électriques) des différents compartiments corporels permet de collecter des paramètres significatifs de l'état de santé des patients.

1-Analyse de la composition corporelle : eau corporelle totale, protéines, minéraux, masse grasse.
2-Bilan général : poids, masse musculaire squelettique, masse grasse.
3-Morphologie : indice de masse corporelle IMC, taux de graisse % TGC.
4-Rapport Eau extracellulaire / Eau corporelle totale (ratio EEC).
5-Métabolisme de base.

Commentaires des alinéas 1 à 5

1-Il y a très peu de glucides dans le corps et ils sont consommés très rapidement. Les constituants « stables » sont l'eau, les protéines, les graisses et les minéraux.

2-Trois paramètres qui résument l'ensemble : le poids, la masse musculaire squelettique (ne comprenant pas le cœur, les muscles des parois des vaisseaux et du tube digestif), la masse grasse.

3-L'IMC est incomplet. Il est complété par le TGC.

4-L'EEC est un paramètre fondamental qui traduit l'équilibre hydrique et permet de localiser les inflammations, la rétention d'eau et les problèmes de circulation.

5-Le métabolisme de base exprime le besoin minimum vital en énergie pour assurer les réactions biochimiques dans le foie, les muscles, la masse grasse, le cerveau.

Composition corporelle
Composition corporelle

Un exemple de résultats: une femme âgée de 51 ans et mesurant 160 cm

Les résultats sont traités par le calculateur intégré au matériel. Ils sont exprimés sous forme de recommandations, à savoir :

  • Poids cible 51,7 Kg ;
  • La personne doit perdre 7,4 Kg répartis de la manière suivante :
  • La masse grasse doit diminuer de 9,9 Kg ;
  • La masse musculaire doit augmenter de 2,5 Kg.

(9,9 – 2,5 =7,4)

Colonne de droite du tableau: norme des valeurs maxi-mini

Des appareils à usages multiples

Les  impédancemètres  peuvent être utilisés dans plusieurs spécialités médicales.

  • Nutrition : mesurer l'impact d'un régime alimentaire sur l'état de santé du patient.

  • Réadaptation : suivre la reprise de masse musculaire et la résorption des inflammations pour limiter les risques de rechute.

  • Cardiologie : évaluer les risques de maladies cardiovasculaires.

  • Néphrologie : contrôler le statut de l'eau corporelle, prévenir les risques de thrombose.

  • Médecine clinique : détecter les déséquilibres corporels, évaluer les risques liés à la fragilité, diagnostiquer la dénutrition.